Habitants du 20ème arrondissement de Paris, nous avons filmé notre quartier pendant 5 ans; de 2008 à 2012. De la Porte des Lilas à la Porte de Vincennes, de part et d’autre du boulevard des Maréchaux, nous avons recueilli histoires et bribes de vies de ce territoire en mutation, frontière entre Paris et sa proche banlieue. Une école de cinéma documentaire, les ateliers Varan, nous a accompagné et encadré dans cette expérience. Cinéquartier.fr invite à découvrir notre travail à travers une sélection d’extraits de nos films. En 2014, des membres de l’atelier Varan Paris 20ème ont décidé de poursuivre l’aventure en créant l’association Zone Vive. De nouvelles réalisations audiovisuelles viennent ainsi compléter les films et des projections-débats sont régulièrement organisées afin de diffuser ces films et de faire se rencontrer les habitants de Portes du 20ème arrondissement de Paris.

Du salon d’une vieille dame à un banc public, d’un club du troisième âge à la cour d’une cité HLM, Cinéquartier.fr propose 22 scènettes, extraites des films documentaires tournés depuis 2008.

 

A l’origine, un atelier de cinéma documentaire « de quartier »

 

Cinéquartier est une restitution de l’atelier de cinéma documentaire mené entre 2008 et 2012 dans le 20ème arrondissement de Paris.

Depuis 2008, la bande du 20ème arrondissement comprise entre Porte des Lilas et Porte de Montreuil (et « horizontalement » entre les boulevard Maréchaux et le bd périphérique) est l’objet d’un grand projet de réaménagement urbain dont l’installation du Tramway T3 est le résultat le plus visible.

Photo Isabelle Gaulon, Zone Vive Paris 2011

Travaux du Tramway T3 sur les boulevard des maréchaux de Paris en 2011 / © Isabelle Gaulon

 

Au delà de la transformation du paysage urbain, s’effectue, plus souterrainement une transformation sociale et économique du quartier. La Ville de Paris a mis en place une série de projets visant à faire émerger le point de vue des habitants sur ces changements qui les concernent au premier chef. Parmi ces projets, la Délégation à la Politique de la ville et à l’intégration imagine en 2008 un atelier de cinéma documentaire dont les participants, habitants du quartier, filment la vie d’autres habitants. Pour la mise en œuvre de cet atelier, la DPVI sollicite les Ateliers Varan, vénérable école de cinéma documentaire fondée en 1981 par l’anthropologue cinéaste Jean Rouch.

 

C’est par les Ateliers Varan que sont initiés, formés et encadrés ces habitants cinéastes. Les Ateliers Varan travaillent dans la lignée du cinéma direct : un cinéma documentaire qui exige l’immersion du réalisateur dans la réalité qu’il filme. Peu ou pas d’interview, de collecte d’informations, mais une patiente observation dont on espère qu’émergera la construction d’une histoire, l’apparition de « personnages ». Pendant 5 ans, un groupe mouvant d’habitants ( 7 pour la première année , 4 pour la dernière, et 10 en 2010, record de fréquentation de l’atelier) s’est frotté à cette discipline, avec enthousiasme, difficulté, ardeur, et indiscipline parfois…

 

23 films ont été réalisés dans le cadre de cet atelier. Ils ont été projetés aux Ateliers Varan et dans quelques lieux associatifs du 20ème. Les projections ont été des évènements festifs, où s’accomplissait la dimension la plus valeureuse du projet : les habitants filmés, qui d’ordinaire se croisent sans se voir, se découvraient et se rencontraient les uns les autres par le biais de ces films.

Et maintenant… Cinéquartier.fr et l’association Zone Vive

 

Cinéquartier.fr est à la fois une trace et une construction ludique élaborée à partir de notre atelier. Nous n’y diffusons pas les films en entier (on peut en revanche consulter le catalogue et le synopsis de chaque film, les emprunter à la bibliothèque Marguerite Duras, voir, se les procurer sur demande par mail), mais des extraits significatifs. Cinéquartier.fr invite à faire le tour du pâté de maisons, pour y croiser Lolo le bouliste dans un jardin, Robert le bavard au coin d’une rue, ou le mélancolique Lyès au milieu de la nuit… Paroles, visages et paysages dessinent ensemble un territoire et un bout d’histoire du 20ème arrondissement de Paris, saisi au début du XXIème siècle, peu avant la disparition du PC et l’arrivée du Tramway T3 sur le boulevard des Maréchaux. En 2014, avec des anciens membres de l’ateliers, nous avons monté l’association Zone Vive pour que se poursuive l’aventure avec de nouvelles réalisation audiovisuelles d’habitants et pour continuer à faire vivre les films réalisés, et se rencontrer autour de séances de projections-débats.

logo_ZoneVive